© 2018 créé par LOLINK

Marion Alzieu

Compagnie Ma'

Dans les termes japonais, Ma signifie intervalle, espace, durée, distance. Ce terme est employé comme concept d’esthétique, il fait référence aux variations subjectives du vide qui relie deux objets, deux phénomènes séparés.


Ce concept est décliné dans de nombreux arts : architecture, peinture, arts martiaux, théâtre, musique…
En danse, le Ma désigne la pause, la suspension, qui crée le rythme, l’inaction entre deux mouvements.


Bien que le mot soit ancien, ce n’est que depuis les années 1930 que le concept de Ma est utilisé dans le discours critique japonais. En cela il se distingue d’autres mots caractéristiques de l’esthétique japonaise.


Pour la philosophe Noriko Hashimoto, le silence du Ma est le résultat d’une concentration parfaite, la cristallisation d’un pouvoir d’intériorisation. Cela renvoie au professionnalisme de l’exécutant, à la fois complètement investi dans l’action, mais conservant suffisamment de recul pour apprécier l’effet d’ensemble, le sens de l’enchaînement, le sens de la performance.

Spectacles en tournée

Ceci n’est pas une femme blanche (création 2014)

Interroger notre identité, qui nous modifie ? Nous torture ? Danser ce qu'il se passe entre les idées.

Aller sur scène pour devenir soi-même.

SOLO

Chorégraphie et interprétation Marion Alzieu
Création musicale Michael Avron
Création lumières Jean-Pierre Nepost

Création mai 2014 Micadanses (Paris)
Durée 28 minutes

Dossier à télécharger

-W-

(création 2019)

Dans notre ère d'intermédiaire, l'envie est de briser le silence de l'autre. L'audible et le palpable deviennent nécessaires. Interroger la frontière entre concert et spectacle.

La musique accouple nos coeurs, peut-être que la danse aussi...

DUO

Chorégraphie et interprétation Marion Alzieu

Composition et musique live Michael Avron
Création lumières Tanguy Gauchet
Costumes Isabelle


Durée 55 minutes

Dossier à télécharger

Vidéos

Ceci n'est pas une femme blanche

-W-